Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

Une détective singulière (Céline)

Céline, l'héroïne du roman éponyme de Peter Heller, est un personnage très singulier. Une dame de 67 ans qui exerce ses talents en tant que détective au service des familles qui ont vu un de leur proche disparaître sans laisser de traces. Ajoutons qu'elle souffre épisodiquement d'emphysème pulmonaire et qu'elle manie comme personne les armes à feu. On apprendra par ailleurs au cours du récit que son passé recèle un lourd secret : elle a dû abandonner un enfant à la naissance. Ce qui explique dans doute sa vocation à rechercher des personnes disparues. Céline est une originale et le portrait amusé et bienveillant dessiné par Peter Heller constitue le premier intérêt du livre. Et peu importe s'il est souvent irréaliste, l'auteur n'oublie jamais qu'il s'agit d'une fiction et que les faits comme ses personnages n'ont pas besoin d'être crédibles pour susciter notre adhésion (qui sera plus difficile pour un lecteur aimant la logique et les histoires avant tout plausibles). Le roman est en vérité un faux thriller car, si suspense il y a, il est sans cesse ralenti par des flashbacks ou des digressions. C'est du "slow writing" dans toute sa splendeur, si tant est que la chose existe, riche en descriptions élégiaques de la nature et en scènes souvent drôlatiques qui n'ont que peu à voir avec l'intrigue principale. Pour reprendre une phrase bien connue, c'est ici bien plus le voyage que la destination qui compte. Un livre à lire sans hâte, donc, dans le moelleux d'un canapé ou, mieux, seul(e) en forêt ou au bord d'un lac qui frissonne élégamment sous le souffle du vent.

 

 

L'auteur :

 

Peter Heller est né le 13 février 1959 à New York. Il a publié La constellation du chien et Peindre, pêcher et laisser mourir.

 



03/03/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres